VAUX LE VICOMTE : Grandeur et Décadence en une Nuit (Le Maincy – 77950)

titrage-vaux-le-vicomte-pcpl

pins info episode pcpl en bas de pageFarfouillons un peu dans votre mémoire et remontons à vos cours d’Histoire…

Louis-XIV, Colbert, Mazarin… tous ces noms vous sont connus (à défaut de vous être familiers, ce que je vous pardonne volontiers).
En revanche, il est probable que Nicolas Fouquet ne vous évoque pas grand chose… et pourtant !

Ce Nicolas, que souvent on connait peu, fut le surintendant des finances de Louis-XIV au début de son règne.
Une charge de haute responsabilité qu’il acquit grâce à Mazarin dont il était un des fidèles depuis la fronde.

En 1641, Nicolas Fouquet, alors agé de 26 ans, achète le fief de Vaux le Vicomte et son petit château.

portrait de Nicolas fouquet pour illustrer l'article PCPL par ci par la dédié a vaux le vicomteVingt ans plus tard, en 1661, il en avait fait un véritable chef d’œuvre : le château est un joyau du style classique et les jardins, de la dentelle où le moindre détail est pensé pour émerveiller et jouer avec le regard

Le coup de génie de Fouquet est d’avoir réussi, pour la première fois de l’histoire, à faire travailler de concert les savoir-faire de l’architecte Louis Le-Vau, du peintre-décorateur Charles Le-Brun et du jardinier-paysagiste André Le-Nôtre. (habituellement ces différents corps de métiers interviennent les uns après les autres)
Du domaine se dégage une exceptionnelle impression d’harmonie car tout y a été pensé et élaboré comme une oeuvre globale.

Le 17 Aout 1661, Nicolas Fouquet, pas peu fier de sa bicoque (et il avait de quoi le bougre !) organisa une somptueuse réception pour la cour royale : promenades dans les jardins animés de fontaines, soupers orchestrés par Vatel, représentations de pièces de théâtre par Molière, feux d’artifice… du GRAN-DIOSE !

Sauf que, bien que tout ceci fut donné en son honneur, Louis-XIV s’offusqua – lui, le roi, n’ayant pas demeure aussi chouette – et pris la décision d’en finir avec Nicolas Fouquet.

C’est que le surintendant n’était plus vraiment en odeur de sainteté auprès du roi depuis que Colbert tramait un complot contre lui, l’accusant de s’être enrichi en piochant dans les caisses de l’état.
Ce complot ne visait en réalité qu’a détourner le regard de Louis XIV des propres malversations de Colbert !

Mais le plan fonctionna et cette inauguration, que Fouquet avait voulu fastueuse et glorieuse signa sa perte.

Sur cet événement, Voltaire aura des mots restés célèbres :

« Le 17 août, à 6 heures du soir, Fouquet était le roi de France ;
à 2 heures du matin, il n’était plus rien. »

Souhaitant marquer le début de son regne par un geste fort, et bien faire comprendre à tout le monde qui était le chef, Louis XIV fit arrêter Nicolas Fouquet 3 semaines plus tard par D’Artagnan , le 5 Septembre 1661, alors qu’il était à Nantes pour les États de Bretagne.

portrait de colbert pour illustrer l'article PCPL par ci par là dédié à vaux le vicomte et nicolas fouquet
S’en suivi un procès rocambolesque qui dura 3 ans et qui fut surnommé « le procès du siècle » durant lequel Colbert n’eut de cesse de vouloir nuire à Fouquet, allant jusqu’à produire de faux documents et remplacer les juges qu’il estimait « trop favorables » à l’accusé.

Finalement, le 21 décembre 1664, Fouquet fut reconnu coupable de Péculat, crime pour lequel la sentence était normalement la mort.

Mais sur les 22 magistrats qui siégeaient, seuls 9 votèrent pour l’éxécution.


L’un des juges, Olivier Lefevre d’Ormesson (aïeul de Jean), aurait à ce sujet eut ces mots :

« Nous sommes là pour rendre la justice; pas des services »

Fouquet se vit donc confisquer tous ses biens et fut condamné à une peine de bannissement hors du royaume.

Mais c’était sans compter sur Louis XIV qui avait la colère plutôt tenace.
Ne voulant pas prendre le risque que son ancien surintendant (dont les soutiens étaient encore très nombreux) aille se réfugier dans une cour ennemie, le roi usa de son « Droit de Grâce » et – pour la seule et unique fois de l’histoire – changea la sentence en détention perpétuelle.

Il disgracia également les juges n’ayant pas respecté ses volontés; inutile de vous dire que Olivier LeFèvre d’Ormesson fit parti des désignés !

Nicolas Fouquet se vit donc attribuer une cellule (un petit deux pièces) dans la forteresse de Pignerol, où le masque de fer fit également un séjour, où il mourru le 23 mars 1680 à l’age de 65 ans.
Officiellement.
Car il se raconte que Fouquet aurait été libéré peu de temps avant sa mort et que le corps enterré à la chapelle Fouquet du Couvent de la Visitation-Sainte-Marie (actuel temple du Marais à Paris) n’aurait pas été le sien…

Quid de Vaux le Vicomte dans tout ça :
Dès l’arrestation de Nicolas fouquet le domaine fut mis sous scellés et le roi se saisit de la quasi intégralité de ce qu’il contenait : tapisseries, mobilier, peintures, livres, tapis… et même les orangers pour orner son futur château.

C’est que dans le fond, Louis XIV fut estomaqué par la beauté de Vaux le Vicomte et décida de se faire construire à son tour une demeure à la splendeur inégalée.
Pour ce faire, il s’inspira de Vaux et fit exactement comme son ancien surintendant : il fit travailler ensemble Le Vau, Le brun et Le Notre à la restauration d’un ancien pavillon de chasse de Louis XIII… à Versailles !

Madame Fouquet quand à elle, mit 10 ans à récupérer Vaux le Vicomte mais du se résoudre à s’en séparer en 1705.

Le domaine appartenu alors successivement au Maréchal de Villars puis au Duc de Praslin, dont malheureusement, les descendants ne furent, semble t’il, pas enchanté de cet héritage.
Vaux fut littéralement abandonné pendant près de 30 ans avant d’être vendu aux enchères.

portrait d'alfred sommier pour illustrer l'article PCPl par ci par là dédié à Vaux le vicomte et nicolas fouquetC’est là qu’en 1875 Alfred Sommier, acquit Vaux le Vicomte… ou du moins ce qu’il en restait car le château était vide et les jardins en friche.
Mais Alfred Sommier entreprit de lui redonner toute sa splendeur et se lança dans des travaux colossaux.

Il transmit cet amour pour Vaux à ses descendants qui poursuivirent son travail et grâce auxquels on peut aujourd’hui visiter ce magnifique domaine.

Un grand MERCI s’impose.

bouton clicable renvoyant vers le dossier de presse de vaux le vicomte

Merci à Juliette, du service de presse du Château de Vaux-Le-Vicomte, grâce à qui cet article a été complété et précisé.
Pour en savoir plus sur l’histoire de Vaux, cliquez sur l’image ci contre.

********************
Episode PCPL : Quand Le soleil Prend Ombrage



Si vous rencontrez des difficultés pour visionner cet épisode : désactiver votre bloqueur de publicité.

Infos Pratiques :
Chateau de VAUX LE VICOMTE
77950 Maincy

Tarif :
Plein Tarif : 16,50euros
Tarif Réduit : 13,50euros
Bon Plan :
-10% si vous achetez vos billets en ligne

http://www.vaux-le-vicomte.com

 

Une autre anecdote ?

Ingeburge et philippe auguste, une histoire de panne sexuelle ?

Ingeburge et Philippe-Auguste, la Panne Sexuelle qui plongea le Royaume dans le Chaos

Découvrez pourquoi le mariage de Ingeburge et Philipppe Auguste plongeat le royaume de France dans le chaos pendant près de 20 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.